TEMOIGNAGE

Rédigé par Christine-Jusseaume - - Aucun commentaire


Trois mois après le jeûne je suis au point zéro, j’ai terminé un cycle de 54 ans de ma vie. Une vie dans laquelle je m’appuyais sur des croyances et des valeurs erronées, appartenant à mes parents et ancêtres et un mental tout puissant qui me berçait dans l’illusion.


Pendant la semaine de jeûne j’avais orchestré 3 soins : massage lymphatique, massage du corps et réflexologie plantaire . Non seulement je ne prenais pas de matières solides mais en plus j’avais besoin de lâcher prise d’où les soins du corps et la randonnée . Je me connaissais, je connaissais les barrières que j’avais dû mettre en place pour me protéger et pour affronter la vie. Le fait d’arrêter de manger pendant le jeûne permet de nettoyer, purifier l’organisme mais plus encore il permet la prise de conscience qu’il y a en chacun de nous une force, une source une énergie qui va au-delà de nos croyances.


Quel rapport me direz vous ? Lorsque nous naissons nous dépendons entièrement de nos parents. Nous pleurons ils accourent pour répondre à nos besoins affectif, nutritionnel, bien-être. Dès que nous nous manifestons ils comblent le vide, nous rassurent. À partir de là tout commence les liens affectifs, la dépendance, la peur du vide, du silence.

Lorsque que l’enfant évolue dans une famille où règne l’amour, le respect, la communication, le partage, l’écoute, … il apprend à se construire à partir de son centre, de son coeur, il devient un être confiant sûre de lui il a la capacité de faire face aux aléas de la vie.

Par contre lorsque qu’il y a une carence l’enfant va développer des troubles du comportement qui peuvent persister jusqu’à l’âge adulte tels que les addictions : sucre,tabac, alcool, …. , la dépendance affective : attendre de la reconnaissance, donner excessivement, ne pas savoir dire non …

J’ai cheminé, j’ai travaillé, je me suis libérée de toutes ces peurs, de toutes ces mémoires, de l’illusion dans laquelle je vivais, de cette voix qui me faisait croire que si j’existais à partir de moi et pour moi j’allais perdre les personnes qui avaient le plus d’importance pour moi : mes enfants.


Un livre de ma vie est terminé, édité, et classé dans la bibliothèque. Je poursuis cette existence avec tout ce que j’ai appris , expérimenté. Bien sûr je vais devoir faire des choix, me positionner, je vais faire de nouvelles expériences, de nouvelles erreurs et je vais continuer à apprendre, à évoluer, à m’enrichir et cette fois dans le respect de la Être que je suis.


Grâce à toutes ces expériences heureuses ou douloureuses, grâce à ce travail de profonde introspection mon énergie, mes dons, mes sens se sont grandement développés, affinés et je peux aider, soutenir, accompagner un plus large public.


Au plaisir de vous rencontrer pour vous accompagner, vous aider à vous aimer et à vous respecter.


Avec tout mon amour


Christine


Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot mtqugj ?